Prévention du racisme

Projet : Film prévention du racisme

“Le racisme ? On s’en fait tout un film ?”

Présentation :

Brève description du projet
Le thème principal de ce projet est la lutte contre le racisme. Sa finalité est la réalisation d'un film impliquant les 9 Espaces-Jeunes (EJ), membres de l'association PROPAJ à l'origine du projet, et sa diffusion dans les salles régionales pour les écoles secondaires du Jura et Jura bernois. La projection est suivie d'un débat, animé par un professionnel de la lutte contre le racisme, monsieur Kanyana Mutombo, ancien chargé du programme de lutte contre le racisme et la discrimination à l’UNESCO, dans le but de mener une réflexion sur les propos entendus et sur les représentations du racisme.

Le film est réalisé par des professionnels de l'audiovisuel afin de garantir une bonne qualité pour la projection dans les cinémas et la création d'un DVD à l'usage pédagogique et/ou éducatif. La base de données du film est amenée par les jeunes, au sein des EJ et traitée par l'équipe de tournage qui s'appuie sur une question «brise-glace» définie au préalable. Le projet, créé, réfléchi et soutenu par quatre animatrices de l'association PROPAJ depuis plus d'une année, se définit sur deux niveaux. L'un étant d'inciter les jeunes dans les EJ à réfléchir sur la thématique afin de pouvoir l'exposer devant la caméra. L'autre est la collaboration avec les écoles, partenaires importants, en amont, pendant et en aval du projet pour traiter de la lutte contre le racisme.

Objectifs

Objectifs d’apprentissage

Ci-dessous, les apprentissages concrets que les élèves vont réaliser dans des disciplines ou de façon interdisciplinaire à travers ce projet et qui pourront être évalués.

Objectifs pour les jeunes des EJ participant à la création du film

Les objectifs d'apprentissage sont inscrits dans quatre thèmes principaux :

- La réalisation d'un film
- La réflexion personnelle et le débat
- La prévention
- La projection du film suivie d'un débat animé par un professionnel du domaine

La réalisation d'un film exige un travail de préparation important pour les jeunes. N'étant pas habitués à s'exposer en tant qu'individu mais plutôt en tant que groupe, un travail de prise de confiance en soi sera effectué au sein des EJ afin qu'ils puissent expliciter leur opinion avec assurance. Ils seront amenés à développer leur point de vue afin de se prononcer sur le sujet.

Ce premier objectif met en évidence deux apprentissages :

- Développer la confiance en soi devant la caméra et hors du groupe
- Apprendre à donner son avis et développer et assumer son opinion personnelle

Les jeunes n’auront que très peu de directives à suivre avant le tournage, ceci afin de garder le plus de spontanéité et de sincérité possible. Avant le tournage, les animateurs des EJ demanderont aux jeunes de réfléchir sur leur signification du racisme, en leur donnant quelques pistes de réflexion à l’aide de questions clefs. Les adolescents pourront, face à la caméra et aux reporters de Screen Vision, prendre la parole et assumer leurs idées et leur position face au racisme.

Suite au tournage, la place sera laissée à un débat animé par les animateurs des EJ afin que les jeunes puissent échanger leur opinion entre eux et ainsi débattre directement de la réalité des propos filmés au sein des EJ. L’objectif sera que chaque jeune assume et confronte son avis à celui de ses camarades. Certaines idées se consolideront alors que d’autres pourraient changer. L'objectif est de les amener à s’ouvrir aux autres, d’accepter les divergences d’opinions et de valeurs, dans un respect mutuel, ce qui représente la base d'une vie en communauté. Les réalisateurs de SreenVision ainsi que les animatrices responsables du projet veilleront à ce que les propos enregistrés soient diffusables sans préjudicier à leurs auteurs. Des propos qui selon les responsables ne pourraient pas être assumés ou engendreraient des conséquences pour leurs auteurs, ne seront pas diffusés.

Les animateurs des EJ pourront, suite à ce débat, commencer le travail de prévention et de sensibilisation dans le but de lutter contre le racisme en abordant différents sujets, actuels ou non, comme par exemple :

- La transmission des valeurs sociales telles que le respect, l’altérité, la richesse de la multiculturalité et l’importance de l’intégration
- Le développement d'une appartenance au monde, à la citoyenneté
- La connaissance des droits de l’Homme, de l’égalité des chances, de la solidarité et de la non-exclusion
- La valorisation de la différence et de la convergence, ainsi que la lutte contre les préjugés et les stéréotypes liés à la discrimination
- La prise de conscience de l’impact de certains propos discriminants, « amicaux » ou non, envers les autres

La projection du film dans les salles de cinéma de la région symbolise la concrétisation des réflexions qui ont eu lieu durant le processus de réalisation. Suite au visionnage, les adolescents pourront s’exprimer sur leur expérience aussi bien par rapport au thème du racisme qu’à leur participation à la création du film. Afin d’alimenter le débat, nous inviterons des personnes externes à la réalisation du film, comme des personnes de nationalités ou de cultures différentes, des professionnels du service de lutte contre le racisme, des institutions travaillant avec les requérants d’asile, etc.

Objectifs pour les élèves des écoles secondaires

Les objectifs d'apprentissages pour les écoliers sont quasiment identiques à ceux des EJ, hormis le fait qu'ils ne participent pas à la réalisation du film. Les objectifs sont donc :

- La réflexion personnelle et le débat en groupe
- La prévention
- Le visionnage du film suivi d'un débat animé par un professionnel du domaine

Le but, à la sortie du film, est d’inviter les élèves des classes secondaires (9H à 11H) au visionnage dans les salles de cinéma de la région. Le thème sera, ou non, abordé au préalable, au choix de l’enseignant. Il sera proposé à ce dernier une fiche décrivant une manière d’aborder le sujet du racisme grâce au film. L’idée est que les élèves, tout comme les participants au tournage, commencent par une réflexion personnelle avant de la confronter aux opinions des camarades. Le film a avant tout pour but de servir de support à une réflexion et un débat en groupe ; débat qui pourra avoir lieu en classe mais surtout après la projection dans la salle de cinéma.

Compétences

Le projet développera les compétences suivantes (parmi celles de l’EDD) :

- Penser de manière critique et constructive
- Changer de perspective
- Développer un sens d’appartenance au monde
- Réfléchir à ses propres valeurs et à celles d’autrui 

Exemple de la façon dont ces compétences sont présentes dans le projet :

La compétence “réfléchir à ses valeurs et à celles d'autrui, est particulièrement présente dans ce projet. En règle générale, les jeunes ont comme bagage les valeurs transmises par la famille. En se questionnant et en conscientisant leurs valeurs personnelles, ils apprennent à distinguer les valeurs qui sont différentes des leurs. Notamment lors du débat qui suit le visionnage du film, mais également durant la réalisation du film.

Le projet doit répondre aux objectifs des plans d’études.

Le projet concerne la scolarité obligatoire, il doit s’insérer dans les objectifs d’apprentissages, la formation générale et les capacités transversales du PER.

Identité, santé et bien-être

Ø  FG 18 — Se situer à la fois comme individu et comme membre de différents groupes…

D. En identifiant ses caractéristiques personnelles (genre, langue, famille..)
E. En prenant conscience des différences et des points communs dans les comportements lors de situations familières
F. En se reconnaissant comme membre d’un groupe et en prenant conscience de son rôle d’élève

Ø   FG  28 — Développer la connaissance de soi et apprendre au contact des autres…

D. En identifiant et en analysant les réactions et les représentations portant sur les différences entre les individus
E. En reconnaissant et en acceptant ses idées et goûts personnels dans ses choix
F. En se reconnaissant comme membre de différents groupes (école, famille, sociétés…) et en y prenant sa place

Ø  FG 38 — Expliciter ses réactions et ses comportements en fonction des groupes d'appartenance et des situations vécues…

D. En analysant de manière critique les préjugés, les stéréotypes et leur origine
E. En cernant ses préférences, ses valeurs, ses idées, en les confrontant et en acceptant celles des autres
F. En situant sa place au sein du groupe-classe, de l'établissement et des autres groupes d'appartenance

Ces premiers objectifs concernent en majorité l'identité du jeune, ou de l'élève. Avant de pouvoir définir son opinion sur le sujet du racisme, ce dernier doit tout d'abord être capable de se connaitre lui-même. Ce n'est qu’une fois cette étape franchie qu'il pourra porter un regard clair sur son comportement en communauté et sur le monde qui l'entoure.

Vivre ensemble et exercice de la démocratie

Ø  FG 25 — Reconnaître l'altérité et développer le respect mutuel dans la   communauté scolaire…

1. En identifiant des diversités et des analogies culturelles
2. En participant au débat, en acceptant les divergences d'opinions, en prenant position

Capacités transversales 

Démarche réflexive : la capacité à développer une démarche réflexive permet de prendre du recul sur les faits et les informations, tout autant que sur ses propres actions ; elle contribue au développement du sens critique.

Élaboration d'une opinion personnelle :

- Cerner la question, l'objet de la réflexion
- Cerner les enjeux de la réflexion
- Identifier les faits et en vérifier l'exactitude
- Mettre les faits en perspective en s'appuyant sur des repères
- Explorer différentes options et points de vue
- Adopter une position
- Remise en question et se décentrer de soi
- Prendre de la distance, se décentrer des faits, des informations et de ses propres actions
- Renoncer aux idées préconçues
- Comparer son opinion à celle des autres
- Faire une place au doute et à l'ambigüité
- ReconnaÎtre ses préjugés et comparer son jugement à celui des autres
- Comparer les chemins, les procédures et les stratégies utilisées par d'autres
- Explorer différentes opinions et points de vue possibles ou existants

Quelles sont les activités prévues pour ce projet ?

Description des activités et comment elles permettent d’atteindre les objectifs d’apprentissage et les compétences visées

- Suivre les cours d'Education Générale et Sociale (EGS)
- Se rendre à l'Espace-Jeunes£
- Participer à la création du film en tant qu'acteur
- Se rendre au cinéma régional pour le visionnage du film
- Participer au débat

Comment le projet s’insère-t-il avec les autres apprentissages des élèves (avant et après le projet) ?

Une fiche pédagogique sera élaborée afin de donner plusieurs pistes d'exploitation du film aux enseignants de « formation générale ». Des liens avec d'autres fiches du classeur PROMESCE permettra de trouver facilement des activités à réaliser en lien avec le thème du racisme. Le DVD aura la fonction de support pédagogique pour les cours ; libre ensuite aux enseignants de l'utiliser comme ils le désirent. 

Organisation-du projet

Nombre d'écoles impliquées :        24 au total :

3 ES Porrentruy
4 ES Delémont
3 ES Les Franches-Montagnes
1 ES Moutier
1 ES Malleray
1 ES Courtelary
1 ES Bellelay-La Courtine
1 ES Corgémont
1 ES Reconvilier
1 ES St-Imier
1 ES Tavannes
1 ES Tramelan
1 ES Bas-Vallon
1 ES La Neuveville
3 ES Bienne (1 seule pour la projection en salle)

Le film sera projeté aux élèves 10H des collèges mentionnés. Les enseignants auront la possibilité de le proposer en classe à tous les autres élèves au moyen du DVD et de la fiche pédagogique.

Autres acteurs impliqués dans le projet 

Les 9 centres d’animation jeunesse du Jura, Jura bernois et Bienne francophone, tous membres de l’association PROPAJ à l’origine du projet:

➢   Action Jeunesse Régionale, CAJ à la Neuveville, Espace Jeunes Franches-Montagnes, Espace Jeunes à Delémont, Espace Jeunes à Porrentruy, Villa Ritter à Bienne, Espace Jeunesse d’Erguël à Saint-Imier, Espace Jeunes de Péry, Centre de Jeunesse Moutier.

➢   Le délégué interjurassien à la jeunesse, Monsieur Alain Berberat

Analyse de la situation

A quel besoin répond le projet, comment s’insère-t-il dans la vie des établissements, quelles sont les ressources à disposition, quels sont les freins à lever, etc. ?

Lors de séances entre animateurs et animatrices socioculturel/les de la région, le constat est unanime.

Dans les centres de jeunesse, toutes les nationalités, origines, cultures sont amenées à se côtoyer de manière spontanée. Cependant, cette proximité amène certains jeunes à exprimer des propos racistes, des jugements par rapport à la différence de l’Autre. Dans les écoles également, la couleur de peau ou la nationalité d’un pair peut être source de moqueries.  Dans un premier temps, ce film permettra aux jeunes de s’exprimer sur leur culture ainsi que sur leurs préjugés. Dans un deuxième temps, lors du visionnage du film, les élèves des écoles secondaires du Jura, du Jura bernois et de Bienne francophone seront amenés à déconstruire leurs préjugés et leurs croyances en entendant les témoignages de jeunes de différentes cultures. De plus, le débat qui suivra le visionnage, mené par un professionnel du domaine de la lutte contre le racisme, permettra aux élèves d’enrichir leur propre réflexion et d’avoir un nouveau regard sur leurs pairs.  Quant aux professionnels de ScreenVision, ils auront comme challenge d’amener les jeunes à être à l’aise devant la caméra et à les inciter à s’exprimer librement. Leur expérience dans l’enseignement de techniques audiovisuelles au CEJEF (Centre jurassien d'enseignement et de formation), sera un atout dans le cadre de notre démarche. Ils pourront notamment impliquer les jeunes intéressés dans la réalisation du film.

Planification :

Le groupe de travail du projet de film contre le racisme de l’association Propaj a établi un échéancier qui se divise comme suit :

Mai 2015 à juillet 2016                   Séances mensuelles d’organisation du projet

Décembre 2015 à juin 2016            Recherches de soutiens financiers

Dès septembre 2016                      Travail de sensibilisation dans les neufs centres de jeunesse par les animateurs socioculturels des centres (avec le support recommandé)

Dès octobre 2016                           Tournage du film dans les EJ par ScreenVision

Dès octobre 2016 jusqu’à
fin mars 2017                                Création d’une fiche pédagogique pour les écoles                                        

Janvier-Février 2017                       Montage du film par ScreenVision/ Corrections

Janvier 2017                                  Envoi des lettres d’information du projet aux écoles concernées

Juin 2017                                      Envoi de la fiche pédagogique aux écoles

Dès août 2017                               Travail de sensibilisation sur la thématique du racisme dans les classes intéressées, soutenu par la fiche pédagogique

Septembre 2017                            Diffusion du film pour les élèves des écoles secondaires du Jura, Jura bernois et Bienne francophone, suivi d’un débat avec un professionnel du domaine.

Après la diffusion du film                Débats et discussions autour du film dans les classes des écoles secondaires avec les enseignants concernés

Dès octobre 2017                           Diffusion par les enseignants en classe du DVD du film au moyen de la fiche pédagogique (pour les classes qui n’ont pas visionné le film en salle de cinéma)

Novembre 2017                             Clôture des comptes et évaluations

Novembre 2017                             Rapport final du projet

Novembre 2017                             Envoi du rapport aux soutiens et partenaires

Les partenaires qui collaborent à l’organisation du projet « Le racisme ? On s’en fait tout un film ! » sont les suivants :

- Les neufs centres de jeunesses de l’association PROPAJ
- Le délégué interjurassien à la jeunesse
- Les 24 écoles secondaires du Jura, Jura bernois et Bienne francophone
- ScreenVision
- Salles de cinéma de la région

Participation :

Quand et comment les élèves peuvent participer

Pour les jeunes qui seront « acteurs » du film :

Les jeunes seront préparés en amont par les animateurs de leur centre de jeunesse lors de différents moments choisis durant des accueils libres. Seuls les jeunes volontaires participeront au tournage du film. Une autorisation parentale sera obligatoire pour participer au tournage. Il leur sera ensuite demandé de faire un compte rendu sur leur expérience vécue suite au projet (les animateurs accompagneront les jeunes afin qu’ils fassent un petit bilan de leur expérience).

A l’issue du tournage du film, nous souhaiterions regrouper tous les jeunes de tous les centres d’animation jeunesse qui ont participé au tournage du film autour d’un repas, afin de faire un retour de leurs expériences et de leurs réflexions respectives. Ce sera alors l’occasion d’observer s’il y a de nouvelles réflexions, des changements d’opinion ou d’autres regards sur le racisme.

Pour les élèves des écoles secondaires:

Les élèves seront préparés dès la rentrée 2017 par les enseignants maîtres de classe.  Ils pourront s’appuyer sur le classeur PROMESCE afin de s’inspirer d’activités liées au racisme. Ils visionneront ensuite le film lors des projections dans les salles de cinéma et participeront au débat mené par un professionnel. Le thème du racisme sera ensuite repris en classe par les enseignants intéressés avec l‘aide d’une fiche pédagogique réalisée par l’enseignante mandatée.

Date de fin du projet : Novembre 2017

Objectifs pour les élèves des écoles secondaires

Evaluation

Les critères d’évaluation sont définis en fonction des objectifs cités au point 2. Ils sont valables autant pour les centres de jeunesse que pour les écoles secondaires.

Ces évaluations auront lieu dans les centres de jeunesse et dans les classes des écoles secondaires au moyen d’un formulaire fourni par PROPAJ, organisateur de l’évènement.

1.     Evaluation : La réalisation d’un film

Apprentissages :

- Apprendre à donner son avis et développer et assumer son opinion
- Développer la confiance en soi devant la caméra et hors du groupe

Critères d’évaluation :

- Les jeunes ont pu donner leur avis devant la caméra
- Les jeunes ont pu donner leur avis dans des échanges informels
- Les jeunes ont pu donner leur avis à titre individuel
- Les jeunes ont pu développer leur opinion aisément ou avec difficultés
- Les jeunes ont pu exprimer leur opinion hors du groupe, complètement, partiellement, pas du tout

2.      Evaluation : La réflexion personnelle et le débat

Apprentissages :

- Découvrir d’autres valeurs que les siennes
- S’ouvrir aux autres, accepter les divergences d’opinions dans le respect mutuel

Critères d’évaluation :

- Les jeunes ont pu s’ouvrir aux autres points de vues, valeurs ou opinion par les interviews lors du tournage
- Les jeunes ont pu s’ouvrir aux autres points de vues, valeurs ou opinion lors de la projection du film
- Les jeunes ont pu s’ouvrir aux autres points de vues, valeurs ou opinion lors du débat
- Les préjugés qu’ils avaient avant le tournage sont les mêmes ou ont changé en fonction des discussions
- Les préjugés qu’ils avaient avant la projection du film sont les mêmes ou ont changé depuis le visionnage du film
- Lors du débat après la projection du film, les préjugés ont changé ou sont les mêmes

3.     Evaluation : La prévention

Apprentissage :

- Acquisition de nouvelles informations, connaissances sur le sujet

Critères d’évaluation :

- Les jeunes ont acquis de nouvelles informations par les discussions informelles
- Les jeunes ont acquis de nouvelles informations lors du débat post-film
- Les jeunes ont acquis de nouvelles informations par des documents

4.     Evaluation : La projection du film suivie d’un débat avec des invités

Apprentissage :

- Donner son avis et assumer son opinion
- Développer la prise de parole individuelle au sein du groupe
- Entendre d’autres points de vue et d’autres valeurs que les siennes
- Prendre connaissance de nouvelles informations

Critères d’évaluation :

- Les élèves ont pu assumer leur opinion et donner leur impression lors du débat
- Les élèves ont appris de nouvelles connaissances lors de cet événement
- Les élèves ont pu s’exprimer librement lors des débats, ils ont pu prendre la parole sans être discriminés

Espaces-Jeunes

Les Espaces-Jeunes de l’association PROPAJ qui participent au projet, devront en amont réaliser un travail de sensibilisation avec les adolescents. Afin d’avoir une cohésion dans la démarche de prévention et de sensibilisation, nous demandons aux animateurs de commander l’exposition et sa bande dessinée « Moi, raciste ?! ».  Cette exposition de panneaux pourra être affichée dans les centres et servira de support à un travail de prévention du racisme dans le cadre de ce projet.

Commander à :

http://www.education21.ch/fr/home

Il est également possible de passer la commande via le shop online globaleducation.ch

Commander l’exposition :

« Moi, raciste ?! » / 18 panneaux format A2, avec BD et un feuillet d’exploitation
 Article 6b-66 / Prix 32.-  + frais de port (à la charge de chaque centre)

Les animateurs devront motiver les jeunes à participer au tournage. L’entreprise ScreenVision, chargée du tournage du film, prendra contact avec chaque centre pour fixer le jour de tournage. Les animateurs des centres de jeunesse distribueront à chaque jeune qui participe au tournage, les feuilles de droit à l’image. Celles-ci devront être signées par le représentant légal du jeune. Aucune image ne sera diffusée sans ces autorisations.

Trois centres de jeunesse seront choisis pour être filmés lors des séances internes de préparation avec les jeunes. Les jeunes discuteront de quelles manières ils veulent aborder le tournage (petites scènes jouées sur le thème, débats entre eux…).

Ces premières images seront ensuite diffusées par ScreenVision lors des tournages dans les autres centres de jeunesse afin d’amorcer les échanges (réactions filmées suite aux images des autres centres).

Liste des partenaires et soutiens au 1er janvier 2017  :

Bureau de l’intégration – Delémont
Délégué interjurassien à la jeunesse
Loterie Romande
Swisslos
Office de la culture du canton de Berne
Conseil du Jura bernois  (CJB)
Fondation pour la jeunesse du Jura bernois
Gouvernement jurassien
Fondation Hafen
Pro Juventute Arc Jurassien
Camille Bloch Courtelary
Commune de Saint-Imier
Commune du Noirmont
Commune de Courtelary
Commune de Delémont
Communie de Porrentruy
Commune de Tramelan
Commune de Tavannes
Commune des Breuleux
Commune de Moutier
Ville de Bienne
Commune de La Neuveville

 

Contact

Association PROPAJ
Laurence Surdez
Animatrice socioculturelle / Espace Jeunes des Franches-Montagnes
E-Mail: laurence.espacejeunes-fm@bluewin.ch
Tél: 032 953 11 28